Mon enfant est trop gros, que dois-je faire ? Une seule règle : Pas de régimes pour les enfants !

Votre enfant présente un surplus de poids ! Ne pensez pas que les régimes en sont la clé ? Priver un enfant de nourriture ne fait qu’exacerber ses problématiques de poids. En effet, la privation peut entraîner des répercussions néfastes sur sa croissance, sur le développement de son autonomie, sur l’estime qu’il a de lui-même et sur la relation qu’il entretient avec ses parents et avec la nourriture (par crainte de manquer. il risque d’en demande toujours plus)
En tant que parent, vous êtes responsable de la qualité des aliments que vous offrez à votre enfant et de l’ambiance des repas.
Votre enfant lui, sera responsable de la quantité de nourriture qu’il mange afin de respecter ses signaux de faim et de satiété.

 

Votre rôle est de :

  • décider du menu, de l’horaire, du lieu et de l’ambiance des repas,
  • déterminer les aliments disponibles dans le réfrigérateur et les placards,
  • favoriser la croissance et la santé de votre enfant en lui offrant une variété d’aliments,
  • aider votre enfant à écouter ses signaux de faim et de satiété,
  • aider votre enfant à s’aimer dans un corps qui lui est propre et non dans celui que vous désirez pour lui, en évitant tout commentaire sur le poids.

 

Quelques conseils pour vous aider, vous et votre enfant :

  1. Créer un horaire de repas et de collations

Choisissez avec votre enfant les moments de la journée qui seront réservés aux repas et aux collations.

Les collations sont aussi importantes que les repas pour votre enfant. Informez votre enfant qu’il pourra manger à sa faim lors des repas et des collations, mais pas en dehors de ces plages horaires
Ainsi rassuré, il n’aura pas tendance à se suralimenter par crainte d’être privé de nourriture.

 

  1. Aidez votre enfant à écouter ses signaux corporels

Pour l’aider à écouter ses signaux de faim et de satiété, voici quelques astuces :

  • mangez à table en famille, avec le moins de distraction possible (sans télévision, téléphone portable, tablette, jouet, etc.),
  • laissez l’enfant se servir lui-même,
  • aidez-le à reconnaître ses signaux de faim et de satiété,
  • encouragez votre enfant à manger lentement et à prendre plaisir à déguster les aliments.

 

  1. Les desserts : c’est permis !

C’est maintenant reconnu, les interdits mènent la plupart du temps à la surconsommation !
«Finis ton assiette pour avoir du dessert» ne fait qu’alimenter le désir de l’enfant pour les aliments sucrés.

Offrez des desserts nutritifs qui permettent de compléter les repas comme des fruits, du yaourt, des desserts maison.

  1. Offrez des repas nutritifs «faits maison»

Par-dessus tout, la clé d’une alimentation saine est de cuisiner le plus possible des aliments frais et de modérer l’achat de produits «ultra-transformés» prêts-à-consommer. Ces derniers contiennent souvent beaucoup de matières grasses, de sucre et de sel.

Pour servir une assiette équilibrée à votre enfant, prévoyez des légumes, des fruits, des graines entières, une source de protéines et des produits laitiers à chaque repas. Offrez de l’eau ou du lait plutôt que du jus ou des boissons sucrées.

  1. Prenez plaisir à bouger avec votre enfant

Le niveau d’activité physique des moins de12 ans très faible. Ceci est en grande partie dû aux comportements sédentaires (devant les écrans : télévision, tablette, jeux vidéo, etc.) qui sont en nette progression au profit du temps passé dehors à bouger.

C’est toute la famille qui doit emboîter le pas vers un mode de vie sain et actif.

  1. Et si on stoppait les commentaires sur le poids?

Bien qu’ils soient souvent bien intentionnés, les commentaires sur le poids n’ont pas leur place, car ils ne font que stigmatiser davantage les enfants en surpoids, miner leur estime de soi, tout en favorisant l’insatisfaction corporelle et les comportements alimentaires malsains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *